Faut-il se fier aux dates de péremption?

Publié le 24 Août 2014

Source photo: neo-planete.com

Source photo: neo-planete.com

Comme me l'a demandé il y a quelques semaines une lectrice des Astuces Conso, faut-il vraiment se fier aux dates de péremption? Ne sont-elles pas là juste pour nous inciter à consommer? Peut-on encore consommer un produit ou un cosmétique même une fois la date passée? Nous allons tenter de répondre à toutes ces questions.

Il ne faut pas confondre DLC et DLUO

Première chose à savoir, il y a, pour l'alimentaire, 2 types de dates de péremption qu'il ne faut pas confondre:

- la première DLC est la Date Limite de Consommation, elle indique jusqu'à quel moment on peut consommer un produit (fragile généralement comme les produits laitiers, la viande ou les oeufs) sans courir de risque. Au delà de cette date, on peut en théorie courir une intoxication alimentaire si on mange un produit dont la date est dépassée. Mais en pratique, on peut tout de même consommer ce produit quelques jours voire quelques semaines après cette date, tout dépend du type d'aliment comme on va le voir plus tard dans cet article. Cette date est désignée sur l'emballage par la mention: "À consommer jusqu'au XX/XX/XXXX".

- la deuxième DLUO est la Date Limite d'Utilisation Optimale, elle indique jusqu'à quel moment on peut consommer un produit sans que son goût ni ses qualités nutritionnelles soient altérés. Au-delà de cette date, le consommateur des produits portant cette date ne courra AUCUN risque en consommant ce type de produit après la date de péremption. Cette date est désignée sur l'emballage par la mention: "À consommer de préférence avant...".

Combien de temps après la DLC pouvons-nous consommer un aliment?

Comme je viens de l'expliquer, on peut consommer un produit un peu après la DLC. Mais quels sont les vrais dates en fonction des produits?

- La viande: il faut IMPÉRATIVEMENT respecter les dates limites sinon, on court vite à l'intoxication.

- Le yaourt: on peut consommer un yaourt jusqu'à 2 semaines après la DLC.

- Le fromage: mis à part les fromages frais tels que la ricotta par exemple où il faut ABSOLUMENT tenir compte des dates, on peut laisser dépasser la date sans trop de problèmes si on enlève bien sûr les moisissures présentes sur le fromage. Le goût du fromage ainsi que son odeur changent tout comme son aspect. D'ailleurs, certains supermarchés n'hésitent pas à brader leurs fromages quand ils sont proches de la date limite de consommation, vous pouvez donc faire de bonnes affaires!

Tout ces dépassements que je vous ai indiqués sont possibles UNIQUEMENT si le produit a été conservé dans de bonnes conditions comme celles qui sont indiquées sur l'emballage du produit, sinon, on risque l'intoxication!

Bien sûr, si un produit vous paraît suspect, peu importe si la date est dépassée ou non, il est conseillé de ne pas le consommer, principe de précaution oblige.

Qu'en est-il des cosmétiques?

En cette fin d'été, vous avez utilisé vos crèmes solaire mais pas jusqu'au bout. Pourrez-vous les utiliser l'été prochain même quand elles sont ouvertes? Faut-il se fier au dates de péremption pour les cosmétiques? Réponse tout de suite!

Pour commencer, en cosmétiques, il n'existe pas toujours de dates de péremption mais quand il en existe une, il vaut mieux la respecter! Donc de ce côté là, c'est simple.

Après, si il n'y a pas de date de péremption inscrite sur l'emballage du cosmétique, il y a forcément une PAO, c'est-à-dire Période Après Ouverture:

PAO: Période Après Ouverture

PAO: Période Après Ouverture

Ce sigle présent sur la plupart de nos cosmétiques et que quasiment personne ne sait déchiffrer désigne la période pendant laquelle un cosmétique même ouvert peut être utilisé. Par exemple, pour le cosmétique ci-dessus, cette période est de 12 mois. Donc, le fabricant recommande aux consommateurs de ne plus utiliser ce produit après que la PAO soit passée car au contact de l'air, les cosmétiques peuvent s'altérer voire même développer des bactéries.

Mais c'est comme les dates de péremption dans l'alimentaire, il ne faut pas toujours tenir compte de cette indication pour certains types de cosmétiques, explications.

Pour les parfums:

Un parfum est considéré comme périmé quand sa couleur et/ou son odeur a/ont changée(s). Généralement, la couleur du parfum devient plus foncée. La PAO n'est donc pas utile pour les parfums.

Pour le maquillage:

La PAO ne sert uniquement pour le mascara. Pour le reste, le maquillage devient périmé quand la texture et son son odeur changent.

Pour les crèmes bio:

L'avantage des crèmes bio, c'est qu'elles portent toutes une date de péremption qu'il faut respecter plus une PAO. Donc si vous avez déjà ouvert votre crème, fiez-vous à la PAO. Elle n'a toujours pas été ouverte, fiez-vous à la date de péremption.

Pour les crèmes conventionnelles:

Dans certains cas rares, des crèmes conventionnelles portent la PAO et la date de péremption, ici on applique la même règle que pour les crèmes bio.

Dans les autres cas, les crèmes conventionnelles portent uniquement la PAO. Pour connaître la date de péremption, il faut ajouter 3 ans environ à la date de fabrication si elle est inscrite, sinon, ça reste compliqué de savoir la date précise de péremption du cosmétique en question.

Le mieux reste donc de suivre la PAO et d'y tenir compte. Une fois dépassée, comme je l'ai évoqué tout à l'heure, la qualité de l'écrème peut s'altérer et voire même développer des bactéries.

Récapitulatif:

Dans l'alimentaire seule la DLC ("à consommer avant le...") nous sert à nous consommateurs, et encore, pour certains de ces produits qui la portent on peut la dépasser sans problème, c'est du cas par cas. La DLUO ("à consommer de préférence avant le...") quant à elle indique juste la date à laquelle le produit est "optimal" sur le plan nutritif, gustatif et esthétique. Après cette date, on peut toujours consommer le produit sans risquer pour sa santé uniquement si il a bien été conservé et qu'il n'a pas été ouvert.

Pour les cosmétiques, il n'existe que très rarement une date de péremption équivalente à celle de l'alimentaire. Mais si elle existe, il faut IMPÉRATIVEMENT la respecter. Dans les autres cas quand il n'y en a pas, il faut se fier au visuel du cosmétique et à la date de fabrication éventuellement indiquée: ajoutez 3 ans à cette date pour avoir approximativement la date de péremption du produit. Mais le plus important pour les cosmétiques ne portant pas de date de péremption, c'est de se fier à sa PAO: le logo avec le pot ouvert qui indique pendant combien de temps un cosmétique ouvert peut être utilisé.

Conclusion:

Nous consommateurs, devons nous fier uniquement dans certains cas aux dates de péremption. Dans certains cas, elles ne servent à rien et sont là juste pour nous inciter à consommer plus, dans d'autres cas, il faut absolument en tenir compte, sinon on peut mettre sa santé en danger. En cas de doute, n'hésitez pas à jeter et à ne pas consommer le produit.

Pour toute remarque ou suggestion, ça se passe dans la rubrique Contact.

N'hésitez pas également à partagez vos articles préférés sur les réseaux sociaux, à laisser des commentaires ainsi qu'à vous abonnez à mon blog (via OverBlog, Twitter, Google+ ou par Mail) pour être au courant des prochains articles qui seront publiés.

Pour aller plus loin: