ACTU - 13 grands groupes de produits d'entretien et de cosmétiques sanctionnés pour entente sur les prix

Publié le 18 Décembre 2014

Crédit photo: MaxPPP

Crédit photo: MaxPPP

Colgate, Palmolive, Gamble, L'Oréal, Gilette, Henkel, Unilever ou encore SC Johnson, ces grandes marques ou ces grands groupes vous les connaissez bien, ils font partis des poids lourds du secteur de l'hygiène et de l'entretien. Et pourtant, ce jeudi 18 décembre, ils ont tous été condamnés par L'Autorité de la Concurrence à payer plus de 951 millions d'€ d'amende pour entente illégale sur les prix entre 2003 et 2006. Ils avaient pour but selon l'Autorité de la Concurrence de "se concerter sur les hausses de prix" ainsi que "coordonné leur politique commerciale auprès de la grande distribution". Selon France TV, les marques se réunissaient dans des cafés pour discuter des prix qu'elles allaient fixer.

Dans le détail, il y a eu deux ententes illégales sur les prix:

- La première concerne le secteur des produits d'entretien avec des groupes comme Henkel (Décapfeu, Le Chat, Mir Vaisselle, SuperCroix, X-TRA...), Colgate-Palmolive (Palmolive, La Croix, Soupline...), SC Johnson (Canard WC, K2R...) ou encore Unilever (Cif, Cajoline, Omo, Skip, Persil, Sun...) qui ont été condamnés à payer 345,2 millions d'€.

- La seconde concerne le secteur des produits d'hygiène et des cosmétiques comme Colgate-Palmolive (Colgate, Elmex, Palmolive, Tahiti...), Henkel (Fa, Gliss, Men Perfect, Saint-Algue Syoss, Schwarzkopf, Teraxyl, Vademecum...), Unilever (Axe, Dove, Timotei, Williams, Signal...), les Laboratoires Vendôme, Gilette, L'Oréal ou encore Vania qui eux ont tous été condamnés à payer 605,9 millions d'€.

Et bien sûr, cette entente a deux effets négatifs pour le consommateur:

- nous avons payés pendant des années plus cher que ce que l'on devait payé à l'origine tout ça pour des ententes de prix

- la seconde c'est que ces nombreuses marques vont sûrement augmenter une fois de plus leurs prix dans les semaines à venir car ils vont sûrement répercuter le prix des amendes qu'ils ont payés sur le prix de ces produits très populaires.

Alors, nous consommateurs, nous pouvons donc boycotter ces marques pour se tourner vers les marques de distributeur ou encore vers des marques d'envergure plus petite comme par exemple Le Petit Olivier ou encore L'Arbre Vert qui ne pratiquent pas ce genre d'entente mais qui font plutôt jouer la concurrence.

Pour toute remarque ou suggestion, ça se passe dans la rubrique Contact.

N'hésitez pas également à partagez vos articles préférés sur les réseaux sociaux, à laisser des commentaires ainsi qu'à vous abonnez à mon blog (via OverBlog, Twitter, Google+ ou par Mail) pour être au courant des prochains articles qui seront publiés.

Dans le même sujet:

Reportage du Grand Soir 3 du 18 décembre 2014